La Chine parie sur le Maroc

(Agence Ecofin) – Pour la Chine, le royaume chérifien ne représente pas seulement « un pont naturel et une plateforme appropriée pour l’intensification des relations d’investissement et d’échanges entre la Chine et l’Afrique », il est également « un accès préférentiel aux marchés de 55 pays (soit 1,2 milliard de consommateurs), avec lesquels le Maroc a conclu des accords de libre-échange (notamment les pays de l’UE, les Etats-Unis et les pays arabes).» souligne l’agence Xinhua.

Premier partenaire commercial de neuf pays arabes, la Chine développe également avec ces pays des coopérations dans les secteurs émergents tels que la finance, l’aérospatiale et les nouvelles énergies

Un rapprochement avec le Maroc ouvre également à la Chine des marchés en Afrique francophone où elle n’est pas encore bien introduite, contrairement au royaume qui contrôle une partie significative des banques, assurances et télécoms d’Afrique de l’Ouest et centrale.

Ce sont autant de raisons, souligne Xinhua, pour lesquelles la Banque centrale de Chine a récemment conclu un accord d’échange dirham-yuan de 15 milliards de dirhams (1,5 milliard $), que le groupe chinois Haite, Morocco-China International et le groupe marocain BMCE Bank of Africa ont lancé un fonds d’investissement sino-marocain d’une taille cible d’un milliard de dollars, ou encore que Huawei installe à Casablanca son nouveau siège pour la région Afrique francophone

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par afriques
Charger d'autres écrits dans AFRIQUE CHINE

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Interview de Moussa Sadr Mondo activiste congolais vidéo

6 octobre 2014par CercleDesVolontaires Interview de Moussa Sadr Mondo, activiste congolais…